sommaire


Le Christ guérisseur

Docteur en philosophie et en théologie, ancien professeur au centre Sèvres, Bernard Forthomme est membre du Comité académique de l’École franciscaine de Paris. Il a consacré de nombreux ouvrages à des réflexions sur l'acédie et sur la folie, ainsi qu’à la pensée franciscaine.


Quand on montre Jésus agissant sur les phénomènes naturels, il ne s’agit pas de miracles de guérison à proprement parler. En fait, les actes de libération que l’on appelle improprement exorcismes ont pour but de délivrer l’environnement de tout esprit d’hostilité, et de préserver les hommes des forces qui pourraient lui nuire. On comprend mieux ainsi la nature du travail de Jésus : dégager l’horizon et apporter une guérison, que j’appellerais « écologique », comme préalable aux guérisons touchant les hommes. Il se manifeste aux côtés des forces de vie et s’oppose à l’esprit de mort...