sommaire


Processus initiatique et métamorphose cérébrale
par Marie Schulz-Aellen

Au cours des trente dernières années, notre monde a subi des mutations importantes, principalement dues à l’avènement d’Internet et aux réseaux sociaux. Les rapports humains sont bouleversés pour le meilleur certainement, mais aussi pour le pire. Impossible de ne plus être connecté, sollicité, appelé, dérangé, informé. Les jeunes ne peuvent plus vivre sans téléphone portable, véritable cordon ombilical, source de soi-disant vie. Comment se connaître, s’y reconnaître dans un monde qui impose la dispersion et la distraction ? Comment devenir un adulte responsable ?
Il serait souhaitable que les adultes d’aujourd’hui soient conscients des profonds bouleversements qui ont lieu pendant l’adolescence et qu’ils prennent la responsabilité de permettre une structuration efficace de toutes les facultés de l’être humain au cours de cette période. Il y a certes de nombreuses approches qui sont proposées depuis peu, notamment aux USA, en instaurant pour les adolescents des stages de méditation, de pleine conscience du moment présent, stages, qui ont prouvé leur efficacité. Les rites de passage tels qu’ils ont été décrits ci-dessus, englobent ces éléments et permettent d’aller au-delà, en ce sens que l’isolement total de l’adolescent de ses pairs et de la société l’oblige à un retournement sur lui-même et à la recherche du sens de son existence. Les philosophes grecs, les sages soufis, les adeptes de méditation, entre autres, et même les astronautes (!) nous invitent à ce retour à soi, à se connaître soi-même. Tentons donc de réinstaurer ces rites de passage pour permettre l’éclosion d’adultes responsables et debout.


Chercheur en biologie moléculaire et neurobiologie, Marie Schulz-Aellen est membre de l'Académie Aurore Suisse depuis 2008.