sommaire


« C’est parce qu’on a accès à la spiritualité que cela nous donne du courage »
Entretien avec Boris Cyrulnik

Né dans une famille juive originaire d’Europe orientale, Boris Cyrulnik est âgé de sept ans, en 1944, lorsqu’il échappe à une rafle à Bordeaux. Pris en charge par un réseau, il est caché jusqu’à la Libération. Ses parents, en revanche, arrêtés précédemment, disparaîtront en déportation. C’est cette expérience personnelle traumatisante qui, explique-t-il, l’a conduit à devenir neuropsychiatre et psychanalyste. Il a fortement contribué à faire connaître le concept de résilience, « capacité à réussir, à vivre et à se développer positivement, de manière socialement acceptable en dépit du stress ou d'une adversité qui comporte normalement le risque grave d'une issue négative ».