sommaire


Une voix pour défendre la terre
Portrait de Xiuhtezcatl Roske-Martinez
par Éric Tariant

Il a quinze ans et milite déjà depuis des années en faveur de la protection des grands équilibres écologiques et pour prévenir l’aggravation de
la crise climatique. Xiuhtezcatl Roske-Martinez, qui dirige l’ONG les Gardiens de la Terre, appelle les jeunes à se lever pour défendre le climat.


Le 29 juin dernier, il a pris la parole devant l’Assemblée générale de l’ONU lors d’une réunion de haut niveau sur le changement climatique. Les cheveux longs et noirs tombant en cascade sur les reins, vêtu d’une cravate et d’un costume sombre empruntés pour l’occasion, Xiuhtezcatl Roske-Martinez s’est exprimé sans notes devant les représentants de près de deux cents États.
« Je m’adresse à vous au nom de toute ma génération. La vie est un don merveilleux qui nous a été fait. Il est de notre responsabilité de la protéger. C’est le futur de nos enfants, de vos enfants, qui est en jeu », insiste Xiuhtezcatl Martinez sur un ton ferme, d’une voix claire et posée.