UNION BOUDDHISTE DE FRANCE


coordonnées


Nous écrire

Union Bouddhiste de France
Grande Pagode, route de la Ceinture du Lac Daumesnil
75012 Paris
France
Mobile
06 19 14 25 52
http://www.bouddhisme-france.org


L’Union Bouddhiste de France, l’UBF, est une fédération à but non lucratif, apolitique qui assure les liens entre les associations bouddhistes et l’ensemble des pouvoirs publics.
A ce titre :
- elle regroupe des associations et congrégations bouddhistes régies par les lois du 1er juillet 1901 et du 9 décembre 1905, et leurs décrets d’application,
- elle est un interlocuteur représentatif auprès des pouvoirs publics, des communautés religieuses, des instances humanitaires et universitaires et d’une façon générale, auprès de tout organisme national ou international légalement constitué,
- elle œuvre à présenter le bouddhisme comme un des grands courants spirituels de l’humanité à travers la diversité de ses traditions.

Depuis plus de dix ans, l’UBF est conseillère éditoriale des émissions « Sagesses bouddhistes » diffusées le dimanche matin sur la chaîne de télévision nationale France 2 dans le cadre des « Chemins de la foi ».

Considérée par l’Etat français et les autorités civiles comme l’interlocuteur de référence de la religion bouddhiste, l’UBF a reçu, de plus, en mai 2009, une reconnaissance internationale du Somdej Phra Buddhacharn, chef du Comité patriarcal du Sangha de Thaïlande.
En effet, les patriarches thaïlandais, approuvés par la communauté bouddhiste asiatique, ont décidé d’offrir des reliques du Bouddha au monde occidental et de les confier à la France, exemplaire par la diversité des traditions bouddhistes présentes sur son sol.

L’Union Bouddhiste de France assure la conservation des reliques sur le site de la Grande Pagode de Vincennes. A l’intérieur du bâtiment se trouve une grande statue de Bouddha, haute de dix mètres, réalisée dans les ateliers du peintre Miro, à Paris. Les reliques sont enchâssées dans un petit reliquaire qui est visible depuis l’arrière de la statue. Pour la première fois en Occident, elles peuvent être vues et honorées par un large public.

 

Nouvelle recherche