SKITE SAINTE FOY ET FRATERNITÉ SAINT MARTIN


coordonnées


Nous écrire

Fraternité Saint Martin et Skite Sainte Foy

48160 Saint-Julien-des-Points
France
Téléphone
04 66 45 42 93
Mobile
06 08 61 65 66
http://www.photo-frerejean.com


Le Skite Sainte Foy, association culturelle, soumise à la loi 1901, à but non lucratif, fondé en 1996, se situe en Cévennes.
Il se présente comme une ferme fortifiée en pierres de schiste avec des ouvertures sur une cour intérieure. Construit au XVIème siècle sur un rocher (avec des vestiges celtes et du XIe), il surplombe la vallée du Gardon et offre une magnifique vue de tous côtés. Alimenté par une source, le skite se situe au milieu d’une propriété de trois hectares, dispose de deux chapelles et d’une petite hostellerie.
Le Skite Sainte Foy est un lieu de retraite et de prière orthodoxe. Il dépend canoniquement de l’archevêché russe en Europe occidentale, dans l’obédience du patriarcat œcuménique de Constantinople.

Les buts du Skite Sainte Foy sont :
- vivre et partager la prière orthodoxe et la louange au quotidien,
- vivre dans le respect de la Tradition et dans l’Esprit des Pères,
- accueillir le pèlerin.

Le Skite a été suscité par la Fraternité Saint Martin. La Fraternité est une association d’artistes qui aspirent à témoigner de leur foi par un art, un art de vivre. Ses buts sont :
- raviver le sens du Sacré dans l’esprit et la sagesse des Anciens,
- susciter l’expression artistique ou manuelle par des œuvres ou techniques contemporaines,
- vivre la réalité du Sacré dans le quotidien.
Elle propose comme activités à ses membres
- La mise en relation des membres grâce à la parution trois fois l’an d’un bulletin, avec : prière, pèlerinage, retraite, exposition, spectacle, conférence, rencontre, stage, repas…
- La Fraternité édite et diffuse une revue illustrée, Art sacré, qui donne des témoignages sur l’engagement des Anciens, des conseils pratiques, des articles de fond, des textes choisis pour la méditation et la prière.

Le skite ne se présente pas comme un gîte mais comme un lieu de prière orthodoxe et de retraite. Son rayonnement spirituel s’accomplit avec simplicité et dans la pauvreté. Seuls les membres de la Fraternité Saint Martin et de la communauté orthodoxe, ou parrainés par ceux-ci, peuvent être accueillis au skite. Le visiteur de passage, ayant prévenu, peut demeurer deux jours afin de découvrir notre vie et de sentir l’esprit qui nous anime. Si vous souhaitez nous rendre visite, il est prudent de vous munir d’un sac de couchage et de téléphoner au 04 66 45 42 93.

Chacun peut participer :
- Donateur : il apporte une libre participation par ses prières, son travail ou par une donation pour l’aménagement du skite en une ou plusieurs fois.
- Résident : il se place sous le regard de l’évêque dont dépend le skite et siégeant à l’Assemblée des évêques orthodoxes en France. Il subvient à ses frais et besoins, il dispose d’une cellule, contribue à la vie matérielle et de prière du skite. Merci de vous sentir impliqué par ce projet. Votre participation concrète encourage ceux qui ont choisi de vivre dans ce lieu de prière et vous permet de déposer une pierre sur laquelle vous pourrez venir vous reposer sur le chemin vers le Christ.
Jean Frère
Le Frère Jean (né en 1947) fut photographe de presse pour la rubrique artistique dans différents journaux, et photographe de mode et de publicité. En 1983, lors d’un reportage en Grèce, il est bouleversé par la vie des moines. Il devient moine au Mont Athos, puis au monastère de Saint Sabba, dans le désert de Judée, en Terre Sainte, où il demeure plusieurs années auprès de son père spirituel, le Père Séraphim. En 1993 il fonde la Fraternité Saint Martin, une association d’artistes chrétiens, et en 1996 le Skite Sainte Foy, un lieu de prière et de retraite. Il est ordonné prêtre en 2006 à la cathédrale Saint Alexandre Nevsky, à Paris, par l’archevêque Gabriel. Frère Jean est l’auteur de plusieurs livres, dont : « Hommes de Lumière » (Mame), « Fils de lumière » (Jacqueline Renard), « Pèlerinage au Mont Athos » (Jacqueline Renard), « J’ai soif d’une eau de vie » (Terre du Ciel), « L’amour en question » (Le Fennec), Le Jardin de la foi (Presses de la Renaissance)… Il est le rédacteur de la revue « Art sacré ».


 

Nouvelle recherche