KAGYU RINCHEN TCHEU LING


coordonnées


Nous écrire

KRTL
2468, route de Mende
34090 MONTPELLIER
France
Téléphone
04 67 52 56 58
http://www.krtl.net


KAGYU RINTCHEN TCHEU LING (KRTL) : le "siège" du Centre

La Congrégation est constituée de deux lieux de pratique, complémentaires et fonctionnant en symbiose. Ils permettent de diffuser le Dharma dans la continuité de la Lignée Dagshang Kagyu. Véritable conservatoire, la Congrégation apporte un gage d’authenticité et de pérennité des cultures et traditions du bouddhisme.

En 1975 , selon les voeux de Kalu Rimpoché le premier temple tibétain de France nait à Montpellier et est baptisé KAGYU RINTCHEN TCHEU LING (« le précieux centre du Dharma Kagyu »). De grands Maitres tels que le 16e Karmapa, Pawo Rimpoché, Lama Guendune Rimpoché ainsi que Kalou Rimpoché viennent y dispenser les premiers rituels et enseignements dans l'appartement qui sert alors de temple.
Plusieurs années passent ainsi jusqu'à ce que Lama Karta, Lama Wangchen, sous l'impulsion de Lama Ugyen Tsatsa (installé en Belgique) et des bénédictions de Kalu Rimpoché, prennent la décision avec le bureau de l'Association d'acquérir un lieu stable afin d'en être le propriétaire : la villa du 2468 , route de Mende à Montpellier est achetée et remise en état.
 L'objectif est clair : édifier sur le terrain attenant à cette villa le second temple tibétain traditionnel de France.
Pendant l'été 1987 les fondations sont posées et serviront de base au temple qui sera construit entièrement en bois.
En Septembre, Kalu Rimpoché vient bénir la structure naissante accompagné de Bokar Rimpoché, Kempo Denyeu et Lama Ugyen Tsatsa. Georges Frêche, alors Maire de Montpellier et qui a contribué de façon précieuse au projet est également présent ce jour-là.
Lors de ce passage à Montpellier, Kalu Rimpoché donne une conférence durant laquelle il déclare notamment qu'un Lama permanent serait bientôt sur place... Ce serait Lama Sonam Tshering, qui lui-même ne le savait pas encore.! (On dit que Kalu Rimpoché, ayant l'esprit parfaitement clair, avait donc une perception infaillible du Karma de chaque pays, de chaque région, et de chaque Lama qu'il envoyait à tel ou tel endroit pour y enseigner le Dharma.)

 


KAGYU YI-ONG TCHEU LING (KYOTL) : centre de retraite

"Je me réjouis donc beaucoup de voir que vous avez ce projet de faire un centre de retraite, un centre contemplatif qui, allié à l'étude qui pourra être conduite ici, permettra effectivement cette union entre l'étude et l'accomplissement intérieur." S.S. Dalaï Lama, à KRTL, le 25 septembre 2000.
Le Centre de retraite présente un cadre particulièrement propice à l'étude et à la pratique de la méditation. Surplombant la vallée paisible de la Vis, ce Mas cévenol permet d'effectuer des retraites de plus longue durée.

A son retour à Sonada en 1987,au moment de présenter sa demande à Lama Sonam Tshering d'aller diffuser le Dharma à Montpellier, Kalu Rimpoché lui exprima clairement le souhait d'y fonder un centre de retraite.
Ainsi, peu de temps après son arrivée à Montpellier en Novembre 1989, Lama Sonam découvre et acquiert avec l'appui de la Sangha un mas en piteux état, le « Mas des Molières », à St Laurent Le Minier. Il y pressent malgré tout un cadre merveilleusement adapté à la méditation et aux retraites.

En 1990, le site est consacré par Bokar Rimpoché qui baptise le lieu au terme d'un long rituel : ce sera Kagyu Yi-Ong Tcheu Ling (« L'agréable jardin du Dharma »).

Le démarrage est rude notamment à cause de difficultés telles que l'eau potable... (déjà.!). Pendant plus de onze années, le lieu de retraite fonctionne sous une tente érigée six mois par an.
En 2004, la Sangha décide de construire une structure plus solide, qui sera utilisable dès l'été 2005 pour la réception de Sangye Nyenpa Rimpoché, qui reviendra dès l'été 2006, considérant le lieu extrèmement propice à l'étude et la méditation. Lama Tempa Gyamtso viendra également y donner enseignements et initiations quelques temps plus tard. 
Malheureusement, pour des raisons de sécurité et de mise aux normes le Mas des Molières ferme ses portes aux public au printemps 2009, au grand regret de tous les pratiquants.
Il est réouvert en juin 2011, mais la structure construite en 2004-2005 reste condamnée , punie pour avoir été construite de façon non démontable avec une autorisation de construction pour « structure démontable »..!

Le Centre fait alors l'acquisition d'une tente (parfaitement démontable) pour palier au problème.


__


Pour découvrir toutes les actualités du centre, cliquez ici.

 

Nouvelle recherche