GRANDE LOGE FÉMININE DE MEMPHIS-MISRAÏM


coordonnées


Nous écrire

G.L.F.M.M.
57 rue d'Amsterdam
75008 Paris
France

http://www.glf-mm.org/


La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm se caractérise par une filiation symbolique avec l'Égypte antique.
Sa démarche peut être qualifiée de « spiritualité laïque », car celle-ci renvoie, non pas à un univers de conceptions religieuses ou dogmatiques, mais :

- d'une part : à une expérimentation de la mouvance intérieure, à un voyage intérieur, dont l'objet est la quête elle-même.

- d'autre part : à un Désir d'élévation spirituelle, étant entendu que l'Être Humain ne peut se réduire à sa seule dimension physique, mais que l'aspiration au « sacré » et « au dépassement de soi » est bien un dénominateur commun à toutes les cultures. Ce Désir d'élévation spirituelle s'enracine donc dans une quête du sens, dans une voie de connaissance ou processus d'éveil, qui vient mettre en harmonie, par l'étude des symboles et des mythes, l'expérience intuitive et la raison, dans un monde que l'on perçoit de plus en plus préoccupé par le tangible, l'objectivable, le quantifiable, le mesurable et le vérifiable.

Sa démarche est aussi éthique, humaniste et a-dogmatique, car la démarche initiatique est aussi processus d'altérité, ouverture à l'Autre. La Franc Maçonnerie est une Fraternité Universelle : certes, Fraternité entre les membres, mais aussi Fraternité envers les Hommes. Le Franc Maçon est ainsi Citoyen du Monde, et cultive les valeurs de Tolérance et de Respect de l'Autre qui ne peuvent se concevoir sans Liberté absolue de conscience.

La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm associe démarche éthique et démarche humaniste, s'inspirant :

- d'une part : des penseurs grecs antiques, notamment de Platon et d'Aristote. Platon est certainement le premier philosophe à avoir posé les bases d'un cosmos politique, avançant l'idée que la construction de la Cité philosophique idéale est inséparable de la recherche de la Justice. Quant à Aristote, celui-ci va introduire l'idée qu'il existe un bien relatif, à dimension humaine : c'est la notion même d'éthique, posant par là même les fondements d'une théorie de l'action ou pratique des vertus éthiques : justice-prudence-courage-équité.

- d'autre part : de la philosophie des Lumières, qui est à l'origine de la défense des valeurs de tolérance, de liberté et d'égalité. Le siècle des Lumières proclame ainsi la nécessité d'améliorer la société, d'interdire l'oppression, de promouvoir l'égalité entre les hommes, en plaçant l'Homme au centre de la construction de la Cité, par l'exercice de sa « Raison éclairée », dans un combat contre toutes les formes de superstitions et de préjugés.

Démarche d'engagement dans la Cité, car la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm considère que l'initiation doit trouver son prolongement dans la Cité. Ainsi, la G.L.F.M.M. est aussi une Obédience de Femmes engagées dans la Cité, animées par le Désir de rendre le Monde plus juste et plus fraternel, sans prise de positions ni partisanes, ni idéologiques, avançant que c'est bien dans la quotidienneté que s'expriment la Liberté, la Fraternité et l'Égalité.
La G.L.F.M.M. œuvre dans la Cité au travers de ses membres engagés dans des actions hospitalières et dans le tissu associatif. Ainsi, la G.L.F.M.M. avance que l'initiation ne peut se suffire de mots. L'action humaine est ici entendue comme praxis, c'est-à-dire portée par une intention morale et politique, le terme « politique » étant à entendre en son sens étymologique, c'est-à-dire au sens de valeurs. C'est donc bien la problématique de l'agir humain qui est ici posée, dans ce passage de l'être en puissance à l'être en actes et par analogie, dans le passage de l'initiation à l'initiation en actes.

 

Nouvelle recherche