FRATERNITÉ FRANCISCAINE DE TOULOUSE


coordonnées


Nous écrire

Fraternité franciscaine
27 rue Adolphe Coll - BP 43168
31027 Toulouse
France
Téléphone
05 62 48 52 80
Fax
05 62 48 52 90
http://www.franciscainstoulouse.fr/


Six frères composent la Fraternité franciscaine de Toulouse. Ils continuent la tradition d’évangile et de pauvreté initiée, en 1208, à Assise, par François.
Les activités de cette communauté sont multiples et tournent autour de ces deux grandes dimensions de la spiritualité que sont la contemplation et l’action. De la prière communautaire à la danse sacrée, de l’accompagnement spirituel et de la confession à la formation (avec ces rencontres qui présentent l’école de spiritualité franciscaine) et à l’écologie spirituelle (avec ces « journées-jardin » pour « retrouver la joie du contact avec « sœur notre mère » »), les domaines d’intervention des franciscains de Toulouse sont riches et profonds ; ils s’adressent aux chrétiens et à tous ceux qui se posent comme des chercheurs de sens et de vérité.
La spiritualité franciscaine est considérée, à juste titre, comme l’une des sources vives de la non-violence. Cette pratique active est l’un des moyens qui permet aux franciscains d’être dans le monde, en prise avec ses problèmes. C’est ainsi qu’à Toulouse, le père Alain Richard, auteur de Une vie dans le refus de la violence (Albin Michel), l’un des membres de la fraternité, a pris l’initiative de créer en octobre 2007 un « Cercle de silence et de prière » pour dénoncer l'enfermement des sans-papiers. Il réunit, les derniers mardis de chaque mois, de 18 h 30 à 19 h 30, des dizaines de citoyens à la place du Capitole. Alain Richard explique le sens de cette action : « Vivre l’Evangile est et reste le premier mot de la règle de notre ordre, fondé par François d’Assise. Nous avons ressenti très intensément l’enfermement d’étrangers et le comportement des personnes exécutant les ordres gouvernementaux. Les conditions psychologiques et sociales de cette privation de liberté semblent difficilement acceptables par toute personne écoutant sa conscience. »

« La particularité d’un Cercle de Silence est qu’il se situe dans la rencontre entre une méthode de la non-violence gandhienne avec la foi de religieux catholiques, la communauté des frères franciscains de Toulouse dont je fais partie.
Par la suite, cette action a touché bon nombre de personnes qui ne se réfèrent pas à la foi chrétienne mais sont attachées à faire respecter la dignité de chaque être humain. Notons également que le Cercle de Silence de Toulouse a été entrepris avec l’accord explicite des responsables des Franciscains. »
Richard Alain
Alain Richard (né en 1924) est moine franciscain. Entré au noviciat franciscain en 1947, il prononce ses vœux solennels en 1953. Il est vicaire à la paroisse d'Orsay et aumônier de l'université d'Orsay jusqu'en 1967. À partir de 1973, il vit aux Etats-Unis, participe en 1983 au premières équipes des Brigades de paix internationales, puis à la fondation de Pace e Bene en 1989. Revenu en France en 1998, Alain Richard rejoint la communauté franciscaine de Toulouse. C’est là, en 2007, qu’il crée le premier Cercle de silence. Alain Richard est l’auteur de : « Une vie dans le refus de la violence », entretiens avec Christophe Henning (Albin Michel,‎ 2010), et de « Piliers pour une culture de la non-violence » (L’Harmattan,‎ 2001).

 

Nouvelle recherche