ECOLE OCCIDENTALE DE MÉDITATION


coordonnées


Nous écrire

Paris

 Paris
France
Mobile
+33 (0)6 80 92 10 88


Genève

 Genève
Suisse 
Téléphone
+41 76 480 94 84
http://www.ecole-occidentale-meditation.com


Si prajna signifie en sanskrit l’intelligence la plus accomplie, le terme philia, lui, vient du grec et désigne l’amitié.
C’est donc pour articuler ces deux notions majeures que Fabrice Midal a créé cette assocation. Docteur en philosophie et artiste (il enseigne la photographie à l’Université Paris VIII), il dirige des pratiques de méditation et délivre un enseignement dans la filiation du Vidyadhara Chögyam Trungpa Rinpoché. Il a reçu les abhishekas des lignées kagÿu et nyigma. Fabrice Midal est notamment l’auteur de Quel boudhisme pour l’Occident ? (Le Seuil, 2006), L’esprit de la chevalerie (Presses de la Renaissance, 2005), Trungpa, une biographie (Le Seuil, 2002).

Il présente ainsi l’association qui organise des cours, retraites et séminaires :

« La méditation constitue le chemin qui permet à chacun, dans la tradition bouddhiste, d’entrer au cœur de toute expérience, de la laisser être, d’en faire l’épreuve. L’essentiel est ce geste de s’asseoir sans projet. Suivre son souffle. Revenir encore et encore au moment vivant. Faire un avec lui. Être présent, sans s’identifier aux événements mentaux – pensées ou émotions – qui nous traversent. Éprouver ce que nous sommes sans s’y perdre. (…)
Ainsi éprouvé, le bouddhisme est un chemin. Un chemin qui ne se contente pas d’un état du monde sécurisé où la seule satisfaction offerte à l’être humain est celle d’une vie tranquille et standardisée. Il nous invite à la grandeur – celle que chacun a à inventer pour soi-même et qui ne s’oppose nullement, bien au contraire, à la pauvreté. Notre monde, notre société, la terre et ce qui la menace aujourd’hui ne nous le demandent-ils pas ? Pour ce faire, le bouddhisme – par ce ressourcement dans l’expérience nue qu’offre l’attitude méditative et par le déploiement de la discrimination vivante de prajna – doit nous inviter à interroger nos ressources et tout particulièrement celles que recèle l’Occident. Il ne peut pas nous couper de nos racines, de notre langue, et doit même nous permettre de surmonter le renoncement à l’inouï et à la beauté qui marque si malheureusement notre temps. »
Midal Fabrice
Fabrice Midal est éditeur et l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont "Risquer la liberté" (Seuil), "Et si de l'amour, on ne savait rien" (Albin Michel), "Frappe le ciel, écoute le bruit" (Les Arènes). Il enseigne la méditation au sein de L'Ecole Occidentale de Méditation, qui promeut une approche laïque de la méditation, en rapport à notre vie quotidienne et en dialogue avec la pensée et la poésie d'Occident. A vingt ans, il rencontre l’enseignement de Chögyam Trungpa et s’engage dans la pratique de la méditation telle que ce maître l’a présentée pour l’Occident. Il a été, en grande partie, introduit à la méditation par le neurobiologiste Francisco Varéla. Il a été également formé par François Fédier, son maître en philosophie. Il témoigne ainsi que la méditation est une aide précieuse pour aider chacun dans son existence — sans avoir pour cela besoin de devenir "religieux" ou "oriental".

__


Pour découvrir toutes les actualités du centre, cliquez ici.

 

Nouvelle recherche