COMMUNAUTÉ DZOGCHEN INTERNATIONALE


coordonnées


Nous écrire

Dzogchen
Le Devès, Valbonne
30570 St André de Majencoules
France
Téléphone
0033 4 67 82 44 90
http://dzogchen-fr.org


La Communauté Dzogchen est une association de personnes ayant un intérêt commun pour l’enseignement Ati Dzogchen, qu’elles suivent sous la direction d’un maître qui a la connaissance authentique de l’état du Dzogchen. L’association « Communauté Dzogchen Internationale de Dejam Ling » étant l’expression sociale d’intentions et de relations spirituelles, ce nom n’implique pas de situations de vie communautaire, ou d’autres sortes, qui insistent sur l’organisation ou la hiérarchie.

Le premier noyau de la Communauté Dzogchen s’est formé en Italie au cours des années soixante-dix autour de Chögyal Namkhai Norbu Rinpoche. Par la suite, la Communauté Dzogchen s’est développée à travers le monde. En accord avec les principes de l’enseignement Dzogchen, plusieurs centres, ou gars (sgar), se sont créés, ainsi que des lings (structures organisationnelles de base locales de la Communauté Dzogchen Internationale). Gars et lings sont gérés par des gakyils (dga’ ‘khyil).

Les gakyils sont les organes de gestion locale qui représentent ainsi la Communauté Dzogchen. Ils peuvent comprendre 3, 6 ou 9 personnes, selon les conditions, élues pour deux ans. Les gakyils sont composés de trois sections qui correspondent aux trois aspects de l’individu :
Le JAUNE, lié au « Corps » et à l’entière dimension matérielle de la personne, représente les activités économiques et administratives de la Communauté Dzogchen.
Le ROUGE, lié à la « Voix », ou l’énergie vitale, représente les différentes sortes d’activités et de travaux entrepris par la Communauté Dzogchen.
Le BLEU, lié à « l’Esprit », représente les activités culturelles et d’enseignement.

Les gars et les lings sont les sièges officiels de la Communauté où le Dzogchen est enseigné et où les membres peuvent approfondir leur connaissance à travers l’étude et la pratique.
Il y a de nombreux gars, lings et gakyils dans le monde, dont Merigar en Europe. Tous travaillent en collaboration mais sans être subordonnés : ils sont liés par le même principe fondamental de compréhension de la condition originelle, en accord avec l’enseignement Dzogchen.

__


Pour découvrir toutes les actualités du centre, cliquez ici.


 

Nouvelle recherche